5 astuces pour bien gérer la première séparation avec votre enfant

13 avril 2017 Déplacements professionnels

Comment gérer la première séparation avec l’enfant lors d’un déplacement professionnel ?

Le premier départ d’un parent en déplacement professionnel est une épreuve pour toute la famille, surtout quand votre enfant est encore très jeune. On retrouve en général un sentiment de culpabilité pour le parent et d’abandon pour l’enfant. Voir l’un de ses parents quitter le domicile familial n’est pas quelque chose d’anodin pour votre chérubin. Il faut donc le conforter dans l’idée que votre départ est justifié, et ce de manière positive. L’enfant doit comprendre que vous partez « pour lui », pour le bien-être familial. Les enfants d’aujourd’hui comprennent mieux le champ lexical professionnel qu’avant. Il faut donc choisir les bons mots car cette situation reste complexe à comprendre pour votre enfant. N’hésitez donc pas à lui expliquer ce dont il retourne avec des mots très simple : « Papa/Maman doit partir pour travailler et gagner de l’argent pour toute la famille et qu’on puisse partir en vacances tous ensemble. Il va y avoir 3 dodos où je ne serai pas là, mais après je rentre et on pourra de nouveau jouer ensemble, tu comprends ? Mamie sera là en attendant et il faudra être très sage que je revienne. Je t’appellerai tous les (…) et je te montrerai ce que je fais et où je travaille, d’accord ? … ».

Votre départ souligne la fin d’un état fusionnel entre vous et votre enfant. Vous coupez le cordon pour la seconde fois et cela amène à des doutes, des questions (parfois un peu égocentriques) : « Comment va-t-il vivre sans moi pour le protéger ? » « Qui pourra le rassurer comme je le fais ? » …

Ne sachant pas vraiment ce que l’enfant pense de tout cela, les parents se montent un imaginaire autour de la souffrance supposée de leur enfant. Ce qu’il est important de comprendre c’est que votre inquiétude va déteindre sur votre enfant, vous allez malgré vous lui communiquer le sentiment d’abandon. Il vous faut donc être dans un bon état d’esprit. Soyez confiant, heureux, calme, et un climat de sécurité et de sérénité se créera autour de votre enfant.

Il est aussi important de souligner que parfois, votre enfant voudra vous faire payer votre absence. Surtout ne vous dites pas « je le mérite, je l’ai abandonné ». Votre enfant a besoin de temps pour assimiler l’émotion de votre retour et renouer les liens intimes qu’il avait avec vous. Céder à la tentation de lui ramener un cadeau peut être une solution qui vous « soulage » et vous « dédouane » de l’avoir laissé seul quelques jours ou semaines, mais faites-en sorte que cela ne soit pas systématique. Il vaut bien mieux faire de votre enfant un allié dans vos déplacements, et quelqu’un qui vous soutiendra (car il sait que vous le faites pour lui), qu’un « créancier » auprès de qui vous devez vous acquitter d’une dette après l’avoir laissé seul un moment. Il faut que ce cadeau, ce souvenir, ou bibelot qui vous fera passer pour un aventurier auprès de lui reste exceptionnel plutôt que systématique. Certains parents décident aussi de ramener un cadeau jusqu’à un certain âge, puis décident ensuite de ne plus en ramener à partir de 6, 8, 9 ans en expliquant à l’enfant qu’il est maintenant un grand et que vous ne ramènerez plus de cadeau à chaque fois. C’est une autre approche transitoire qui me semble tout à fait valable.

deplacement-profesionnel-premier-depart

Je me permets donc de vous livrer quelques astuces toutes simples afin que la première séparation avec votre loulou se passe le mieux possible :

 

  • 1. Laissez-lui un doudou avec votre parfum quand vous partez. Cela le réconfortera au moment du coucher et lui rappellera agréablement quand il vous fait un gros câlin le soir avant de s’endormir
  • 2. Vous pouvez aussi jouer à cache-cache, cela lui apprendra à gérer des absences non définitives. Cette petite astuce qui peut paraitre banale est en fait très efficace afin d’apprendre à l’enfant de gérer une absence de manière très progressive et surtout ludique
  • 3. Si vous êtes dans un cadre monoparental, laissez votre enfant à quelqu’un qu’il connait, un ami qu’il a l’habitude de voir, cela le perturbera beaucoup moins. De plus votre ami comprendra mieux les besoins de votre enfant, ses peurs, ses frustrations… Vous faites d’une pierre deux coups !
  • 4. Vous pouvez aussi impliquer votre enfant dans les préparatifs de votre déplacement, comme dans l’élaboration de la valise ou encore en lui montrant le pays où la ville où vous vous rendez. Vous l’associez alors au voyage et l’enfant comprend mieux ce qu’il se passe. Vous pourrez aussi lui envoyer des photos qui seront imprimées et qu’il collera sur une carte pour savoir où vous êtes et ce que vous faites. Cela vous permettra de garder un lien et une connexion très forte avec votre enfant.
  • 5. Lisez-lui une histoire le soir ! La lecture d’histoires à distance vous permet de recréer ce moment de complicité entre vous et de l’apaiser au moment du coucher en lui redonnant la sécurité qu’apporte le contact avec tout parent. Nous vous proposons des lectures adaptées pour tous les âges et d’auteurs jeunesse aussi talentueux que créatifs. Et l’histoire + le doudou, c’est quasiment comme si vous l’aidiez à s’endormir pour de vrai 😉

 

Malgré ce que l’on peut communément entendre, sur le fait que l’enfant doit apprendre à être indépendant et ne pas le voir pendant plusieurs jours ou semaines peut être formateur pour lui, votre enfant vous manque et nous le comprenons. Si cette situation se reproduit fréquemment pour vous ou votre conjoint, vous pouvez jeter un œil à notre article pour favoriser la communication à distance avec un enfant. Des tas d’astuces existent pour que la première séparation se passe pour le mieux, et vous, vous avez des suggestions ?


Contenus pouvant vous intéresser

pr-sample23
16Oct

“Work life balance” ou “work life blending” ?

pr-sample23
22Sep

Boostez la mémoire de votre enfant grâce à des jeux simples

pr-sample23
29Mai

Parents absents : aidez-vos enfants à comprendre

pr-sample23
24Mai

Enfin une solution de garde d’enfants pour soulager les parents solo ou surbookés



EDUKILY

Grands-parents, expatriés, parents séparés, parents en déplacement ?
Edukily vous permet de faire vivre votre relation
Découvrir dès maintenant