Maintenir le lien avec ses proches en tant qu’expatrié

24 avril 2017 Expatriés

Les expatriés et le lien avec leur proche

Ce n’est pas tous les jours facile pour les expatriés de gérer l’éloignement. Oui, on pense souvent que le plus dur sera l’adaptation à une nouvelle culture mais en vérité c’est le manque de sa famille, de ses amis… Vous vous retrouvez à des milliers de kilomètres et garder contact avec ses proches n’est pas chose facile (décalage horaire, emploi du temps…). Heureusement nous avons les réseaux sociaux et l’internet presque partout nous allons. Facebook, Skype, WhatsApp … autant de moyens pour communiquer à distance et rester informé sur ce qui se passe dans votre pays. Les réseaux sociaux sont aussi un soutien lorsque vous arrivez dans le pays d’accueil pour trouver les bons tuyaux, des conseils d’installation et parfois même trouver des groupes d’expatriés.

Tout d’abord, vous devez garder en tête que vous n’avez pas les mêmes disponibilités que vos proches, d’une part à cause des rythmes différents (nous ne faisons pas le même travail, les retraités aiment aussi à organiser leur temps en avance, et nous ne mentionnons même pas le décalage horaire). Prévoyez donc des séances d’appel téléphonique régulièrement. Skype ou Facetime sont évidemment des solutions à privilégier, au moins de temps en temps, car le lien se fait plus fort en voyant la personne et en partageant avec lui un peu plus qu’une conversation (une remarque sympa sur la coiffure, le fait qu’il a bonne mine, lui montrer notre lieu de vie, la vue de la fenêtre à New-York…).

Bien sûr WhatsApp est un outil que tout expatrié utilise plusieurs fois par jour pour garder le contact avec les proches. Partager photos, vidéos, messages vocaux sans surcoût lié aux SMS internationaux est indispensable pour toute personne résidant à l’étranger. Créer un groupe WhatsApp avec votre famille et même avec votre famille élargie (grands-parents, oncles, cousins) est un super moyen pour leur faire découvrir un peu votre quotidien et avoir de leurs nouvelles de manière un peu plus spontanée que lors d’un appel.

Il faut ensuite mentionner le lien avec les enfants, de loin le plus délicat. En effet, on arrive vite à embêter un enfant, qui a déjà eu une journée bien remplie, et qui n’a pas vraiment envie de raconter sa journée ou ce qu’il fait à l’école alors qu’il fait beau dehors, et ne conçoit que très vaguement l’existence du pays dans lequel vous vivez. Dans ce cas il faut privilégier des activités qui impliquent l’enfant, et de préférence lui apportent quelque chose dans son développement ! Vous pouvez télécharger le ebook d’une vingtaine de pages sur notre site qui donne toute une série d’activités à faire avec des enfants de 1 à 9 ans par webcam. L’application Edukily vous permet aussi de lire des histoires, dessiner et jouer avec un enfant à distance (grâce à la webcam et un écran partagé sur la tablette). N’hésitez pas à y faire un tour !

Reste le mail, cette belle invention des années 60…. Et oui même si pour beaucoup les mails semblent être obsolètes ils permettent néanmoins de rester en contact surtout avec ses parents. Certains grands-parents peuvent avoir moins de mal avec le mail qu’avec les autres technologies (mais méfiez-vous, ma grand-mère est devenue une crack de Facebook et Skype après que nous lui avons offert une tablette). Vous pouvez jouer l’originalité en créant des mails personnalisés que votre destinataire se plaira à lire. Par exemple quand je vivais au Pérou j’avais créé une « newsletter » (un journal de bord avec des jolies photos, comme un compte-rendu de ce que je faisais sur place, de mon moral etc) que j’envoyais à ma famille environ une fois par mois pour les tenir au courant de nos aventures. Vous pouvez utiliser Microsoft Publisher pour cela qui est un outil gratuit et assez simple d’utilisation. Même si vous n’obtenez pas de réponse immédiate, vos proches la liront et cela vous donnera de bonnes clés d’entrées pour commencer une conversation. Pour ma part c’était un véritable feuilleton pour ma grand-mère, et mes oncles aimaient rebondir sur telle ou telle newsletter sur un point qui les intéressait. Ma cousine, lors de ses voyages, tenait un blog qui nous permettait à tous de suivre ses aventures et donc de rester connectés à son quotidien, même si nous ne pouvions pas nous appeler aussi souvent que nous l’aurions voulu. Pour les blogs, Tumblr est un bon outil gratuit qui permet de faire un joli site très facilement. La carte postale reste aussi un bon classique à ne pas négliger d’autant qu’avec l’internet aujourd’hui il est de plus en plus rare de recevoir une carte sympa dans sa boite aux lettres. Si vous faites un week-end sympa, ou au moment de votre arrivée, mettez une petite carte avec un gentil mot ! Il y a fort à parier qu’elle restera sur le frigo et que vos proches auront une petite trace de vous chez eux !

On sait tous qu’il y a des moments à vide lorsque l’on est à l’étranger, avec ou sans sa famille. Mais regardez la chance que l’on a : nous n’avons jamais eu autant de moyen de partager avec nos proches à l’avance, alors profitons-en ! Créez votre newsletter, votre blog, planifiez quelques échanges Skype ou Edukily et profitez de votre belle aventure d’expatrié 😊


Contenus pouvant vous intéresser

pr-sample23
22Sep

Boostez la mémoire de votre enfant grâce à des jeux simples

pr-sample23
4Mai

Je suis expatrié et je n’ai pas le moral

pr-sample23
3Mai

Comment bien préparer son expatriation ?

pr-sample23
21Nov

Communiquer et garder des liens familiaux grâce aux nouvelles technologies, c’est possible ?



EDUKILY

Grands-parents, expatriés, parents séparés, parents en déplacement ?
Edukily vous permet de faire vivre votre relation
Découvrir dès maintenant