L’intensité des relations entre grands-parents et petits-enfants

10 mai 2017 Grands-parents

La relation entre grands-parents et petits-enfants est particulière et complice. Il y a comme un lien indéfectible qui unit ces individus.

Cette relation est un repère affectif plein de délicatesse et d’infinie tendresse.

Chacune de vos histoires est particulière, c’est pourquoi nous ne rentrerons pas dans les détails. Les grands-parents sont aujourd’hui comme des remparts face aux tumultes d’une famille contemporaine.

Éducation, affection, les grands-parents portent tout un tas de casquettes pour leurs petits-enfants.

Cependant, attention de ne pas prendre la place des parents !

Mais alors quel est le rôle des grands-parents ? Pourquoi cette relation est-elle si importante pour les tout-petits ?

Le rôle éducatif et affectif des grands-parents

Les grands-parents possèdent davantage de temps libre que les parents. Moins stressés par leur vie, avec un rythme plus calme, vous êtes tout indiqué pour vous occuper de vos petits-enfants. Les enfants vont vite vous voir comme ceux qui ne punissent pas, qui font des cadeaux, des gâteaux, qui les font sortir… Très proche de vous ils vous feront plus facilement des confidences. Votre rôle n’est pas de se substituer aux parents : vous n’avez pas à décider à la place des parents ni à imposer votre point de vue. Cela pourrait mener à une situation de conflit avec les parents et donc vous éloigner de vos petits-enfants. Chacun son statut, chacun son rôle.

Les grands-parents, un point de repère

Vous ancrez l’enfant dans ses racines. Vous portez avec vous la marque du passé, de l’expérience, du savoir. Vous possédez en général les photos de famille et la maison de famille pleine de souvenir. Vous êtes les racines de l’arbre familial, et les parents les branches mères sur lesquelles vos petits-enfants pourront s’appuyer toute leur vie. L’absence des grands-parents ne peut pas causer de dommages chez le chérubin, toutefois celui-ci doit savoir se situer dans sa généalogie. Attention, une présence excessive peut étouffer. Surtout parce qu’elle va vous amener à vous immiscer dans la vie de couple des parents. Vous devez faire attention à garder la bonne distance, donner tendresse, écoute, patience… grâce à ce que vous apportez à vos petits-enfants, ils peuvent se construire.

Une relation unique que l’on n’oublie jamais

Les grands parents sont des figures essentielles de l’enfance, des piliers pour la famille. Qui ne se rappelle pas avoir senti le parfum de sa grand-mère ou les histoires de son grand-père, les jeux oubliés au fond d’une remise, les recettes d’antan ? Soulignons aussi qu’avoir un appui, pouvoir compter sur des personnes bienveillantes et fiables en dehors de leurs parents et un atout incomparable pour les petits. Par l’expérience et votre sagesse, vous êtes les éclaireurs de leurs vies.

Mettons à part le rôle de pilier que vous portez, vous êtes aussi le passage du savoir.

« Comment c’était avant ? », « est-ce que tu as fait la guerre ? », « est-ce que les voitures existaient ? »… Vous connaissez ces questions sur le bout des doigts.

Mais avant tout, ce que vos petits-enfants rêvent de savoir c’est comment étaient leurs parents à leur âge. Et franchement, qui mieux que vous peut leur raconter ça ? N’oubliez rien, racontez-lui les bêtises mémorables (mais rigolotes), les phrases devenues cultes, les caractères de chacun, les goûts de leurs parents…. Mais ne mettez pas vos enfants dans l’embarras (par exemple en le rabaissant : « il n’était vraiment pas curieux »), cela ne servirait à rien et serait plutôt contre-productif ! Sans oublier l’album photo de famille, les anecdotes rigolotes … Enfin l’histoire familiale passe aussi par les traditions apprises de générations en générations. Que ce soit une recette de cuisine, un regroupement familial, un sport … tous cela rappelle les racines de votre famille, qui font partie de l’identité de vos petits-enfants.

Les grands-parents : un atout formidable

La disponibilité des grands-parents est quelque chose de remarquable.

Souvent moins stressés et plus patients, les grands-parents sont idéaux pour apprendre au tout-petit les gestes du quotidien. Apprenez-leur à faire leurs lacets ou à boutonner leur manteau, par exemple, et vous aurez en plus la reconnaissance éternelle de vos enfants (en plus de celle qu’ils vous portent déjà ?) !

Souvent beaucoup plus cool comme grands-parents que parents, vous vous surprendrez à prendre votre temps, à aller à leur rythme, à manger à une heure plus laxiste. Vous êtes moins exigeants, plus relax, vous prenez le temps de jouer avec les petits. Vous êtes d’ailleurs ceux qui initient les plus petits aux jeux de société « traditionnels » comme : les petits chevaux, la bataille, le « Qui est-ce ? », les puzzles… Enfin, ce qui compte le plus c’est la qualité du temps passé avec eux.

Le lâcher prise

Vous allez retrouver le goût de jouer. Moins inquiets de leur sort et moins fusionnels avec les tout-petits, vous lâchez prise plus aisément. Vous avez plus tendance à les laisser partir à l’aventure, à étayer leur curiosité, à leur laisser une liberté de mouvement, primordiale pour l’enfant.

Vous avez une aptitude particulière qui permet de susciter les confidences de vos petits-enfants et ainsi arrondir les angles.

Ce super-pouvoir vous octroie une relation de confiance et d’aide avec les petits.

La rivalité entre grands-parents et parents 

Il faut aussi évoquer ce sujet de la rivalité entre grands-parents et parents, car même si beaucoup d’entre vous savent rester à leur place, d’autres ont encore du mal. Certains cherchent à rivaliser avec les parents, leur montrer que leur technique d’éducation est meilleure… Nous ne le dirons jamais assez, c’est la pire des postures à adopter !!

Vous ne devez JAMAIS donner tort aux parents devant leurs enfants !

Encouragez-les, confortez-les dans leurs tâches. Vos enfants ont plus besoin de soutien que d’ingérence.

Votre personnalité, celle que vos enfants (les parents) ont connu peut toutefois faire barrage à une bonne relation avec les petits-enfants. Ils se rappellent de vous comme quelqu’un de détaché ou de trop autoritaire parfois… Dans ce cas, parlez avec eux, expliquez-leur que c’était pour leur bien ou que vous avez appris à vous détendre.

Evaluez ensemble si les inquiétudes du parent sont fondées ou si ce sont des fantasmes ou autres angoisses… Toutes les peurs ne sont pas rationnelles.

Ce n’est pas si facile d’être des grands-parents cools. Si vous êtes meilleurs grands-parents que vous n’avez été parents vous aurez des remarques. Si vous n’avez pas l’âme d’une mamie-gâteau ou d’un papy-poule, vous aurez peut-être aussi des remarques.

Enfin, le plus important c’est de ne pas priver vos petits-enfants de leurs grands-parents car ils méritent de partager des moments de complicité et de bonheur avec vous.

Ils méritent tout l’amour du monde, donnez-leur !


Contenus pouvant vous intéresser

pr-sample23
20Jan

Mamie, papi et les applis

pr-sample23
21Nov

Communiquer et garder des liens familiaux grâce aux nouvelles technologies, c’est possible ?



EDUKILY

Grands-parents, expatriés, parents séparés, parents en déplacement ?
Edukily vous permet de faire vivre votre relation
Découvrir dès maintenant